Sansui reinvents itself

Bonjour,

Merci pour votre patience, voici donc quelques nouvelles bien méritées, suite à notre fermeture quelque peu prolongée…

Si vous n’avez pas le courage de tout lire ce qui suit, voici pour résumer:

Nous vous proposons une nouvelle aventure “menu unique” où le chef Kiyo vous fait découvrir une succession de plats originaux. Et on continue dans la qualité et le fait maison et les ingrédients les meilleurs possible, sans produits chimiques.

Sansui ouvre à nouveau ses portes à partir de vendredi 10 novembre, et ensuite du mardi au samedi dès 19 heures.

Pour réserver, envoyez un SMS au 079 928 45 43 avec votre nom, la date, l’heure d’arrivée, et le nombre de personnes.
Nous vous enverrons ensuite un SMS de confirmation.

L’histoire complète:

Il y a deux ans, Chef Kiyo et moi-même reprenions les rênes du Sansui. Après deux décennies de mise en avant d’une cuisine traditionnelle Japonaise raffinée, et des sushis de qualité haut-de-gamme, nous voulions donner un nouveau souffle à cet établissement déjà mythique en y amenant un esprit “izakaya” plus “bistro”, tout en gardant le côté qualitatif qui avait fait sa réputation.

Nous avons donc mis l’accent sur les produits de qualité, changé les recettes pour incorporer encore plus de “fait maison” dans le menu, comme par exemple le dashi (le bouillon utilisé comme base d’assaisonnement) 100% maison sans produit chimique et zéro MSG, cet exhausteur de goût qu’on retrouve souvent dans les bases, même de qualité, etc.

Nous avons mis en avant des plats de bistro peu connus en dehors du Japon, comme le nikujaga (genre de pot-au-feu à base de viande et pommes de terre), ou les karaage, ces bouchées de poulet mariné croustillantes, ou encore nos fameux gyoza, raviolis poêlés maison que nous déclinons en version viande ou végétarienne.

En parallèle, parce qu’un izakaya c’est avant tout un bistro, nous avons étoffé notre choix de boissons avec plusieurs types de shochu (alcool distillé de patate douce, riz, blé, ou sarrasin), des chu-hi (cocktails au jus de yuzu ou d’agrumes frais), la bière Kirin en pression, plusieurs bières japonaises importées en bouteilles, et bien sûr une dizaine de saké artisanaux importés directement du Japon et servis au verre.

Pour Kiyo et moi-même, aucun compromis possible sur la qualité, depuis le début (et encore maintenant!), et seuls les meilleurs produits sont acceptables pour Sansui. Saumon label rouge d’Écosse, thon rouge de Méditerranée pêché de manière durable, poulet suisse, boeuf suisse ou importé des meilleurs élevages durables mondiaux, œufs suisses, tofu bio suisse, miso bio japonais, légumes bio et/ou locaux dans la mesure du possible, etc.

Et tout ou presque fait maison depuis les ingrédients naturels.

Pour recréer l’ambiance typique d’un réel izakaya japonais, nous avons également changé le rythme du repas, en cassant les codes de la restauration occidentale: à Sansui, plusieurs plats arrivent en même temps ou dans le désordre et les convives partagent tout ce qui est posé au milieu de la table. On goûte, on fait goûter, on recommande en cours de repas, on passe un bon moment à grignoter des salades et des grillades et des fritures et du poisson cru aussi mais pas que.

Alors après deux ans à faire découvrir la culture izakaya et l’esprit bistro japonais, et mettre en avant des produits de qualité faits maison à base d’ingrédients naturels, Sansui a décidé de faire peau neuve, tout en gardant ses valeurs et des convictions, mais en proposant quelque chose de différent, pour essayer de vous surprendre encore un peu et vous faire découvrir d’autres expériences.

Vous êtes nombreux à apprécier la cuisine de Kiyo, et nous tenons à vous remercier du fond du cœur pour votre confiance et votre fidélité au cours de ces deux années pleines de soirées animées et d’échanges chaleureux.

Nous tentons désormais l’aventure du OMAKASE, sur un style KAISEKI, tout en gardant les bases qui nous sont chères. Au final, Sansui se définit dorénavant comme un KAKUREGA, un “izakaya gastronomique”.

OMAKASE est une expression japonaise qui signifie: “je m’en remets à vous”. L’expression est utilisée pour demander au chef de surprendre ses hôtes en faisant sa propre sélection.

La cuisine KAISEKI désigne dans la gastronomie japonaise une forme traditionnelle de repas, composé de plusieurs petits plats servis conjointement.

Alors évidemment, si vous vous étiez habitués au Sansui d’avant, il faut vous attendre à être un peu surpris par quelques changements.

La nouveauté principale, c’est qu’on ne commande plus: il y a un menu unique, qui évolue et change selon le marché, les saisons, et l’humeur du Chef Kiyo. On peut évidemment demander quelques changements en cas d’allergie ou d’interdits alimentaires, mais (en tout cas pour l’instant) il n’y a plus de choix “à la carte”.

Ce menu est composé d’une variété de plats originaux qui se succèdent, explorent l’éventail de la gastronomie japonaise, en revisitant les classiques, selon les inspirations créatives du chef. Il y a une version complète et une plus petite, leurs prix sont de CHF 79.- et 99.-

Bien sûr, nous ferons quelques changements et améliorations au fur et à mesure, suivant le feedback et l’expérience, mais nous espérons sincèrement que cette nouvelle aventure saura à la fois vous plaire et vous surprendre!

À bientôt,
Kiyo & Yves